Tomber en amour avec le Vieux-Terrebonne!



Le titre peut sembler légèrement exagéré au premier abord, mais après avoir vécu l'expérience, je peux affirmer sans crainte que je suis littéralement tombée en amour avec la ville de Terrebonne.  Et pas juste moi... mes enfants et mon conjoint aussi!

Quand j'ai communiqué avec l'équipe de Tourisme des Moulins en vue d'écrire ce billet, j'avais honnêtement quelques réticences à croire qu'il y avait autant d'activités intéressantes à faire dans un aussi petit territoire. Les propositions d'attraits, restos et autres lieux à visiter se multipliant, j'ai décidé d'aller voir par moi-même ce qui se tramait aux alentours du Vieux-Terrebonne.

C'est donc avec la petite famille au complet (ado inclus, c'est presqu'un exploit à inscrire dans les annales!) que nous avons fait une virée dans le Vieux-Terrebonne. Nous y avons découvert un écosystème solidement ancré, un monde à part d'attractions pour tous les goûts.


L'Île des Moulins

Point central du secteur, l'Île des Moulins est en quelque sorte l'attraction pivot du coin. Que l'on soit petit ou grand, on trouve assurément quelque chose d'intéressant à voir ou à faire à cet endroit. Il y a tellement de choses à faire sur les lieux que je vais essayer de ne pas trop en oublier.

Alors, en quelques mots, voici que qu'on vous propose de faire lors d'une visite à l'Île des Moulins:

Expositions
  • Vertiges de la Folie, présentée au Moulin neuf en collaboration avec le Musée de la Vie wallone, de Belgique. Le titre évoque bien de quoi il en retourne : la folie. Le sujet est traité avec beaucoup d'originalité. À voir! 
  • Expositions permanentes Récits d'une seigneurie et Les moulins de Terrebonne, le pouvoir de l'eau, présentées respectivement au Bureau seigneurial et au Moulin neuf.
Visites commentées 
  • Les moulins (à farine, à scie, etc.)
  • Les jardins (patrimonial, de céréales, médicinal, de plantes comestibles et de papillons) et l'histoire
  • Tour de bateau ponton sur l'écluse (très agréable et intéressant!)
  • La folie commentée... ou si vous souhaitez approfondir encore plus l'exposition sur le même thème.
Animations multiples
  • Chariot interactif (pour satisfaire la curiosité de tous)
  • Les pas pires épopées des Imparfaits, des prestations théâtrales présentées à la Cour des Miracles (on a beaucoup aimé!)
  • Pianos publics... où chacun peut aller exercer son doigté pour le plaisir des oreilles
  • Poste de traite (épreuves de force et de vaillance)
  • Espace lecture (pour voyager à travers les âges avec Adélaïde, la grande lectrice)

Activités en soirée (pour les plus grands)
  • Cinéma en plein air
  • Les piano nocturnes
  • Les morts nous ont conté... les années '30
Spectacles 
En résumé, c'est vraiment incroyable! On a vraiment mis le paquet cette année. Tous les jours, il y a quelque chose d'organisé. Il est impossible qu'il n'y ait rien à faire sur place, même si vous passez sur un coup de tête.

Je manque d'espace pour vous décrire tout ce qu'il est possible d'y faire en détails, mais je vous invite à consulter le site de l'Île des Moulins, qui est très bien fait soit dit en passant et qui contient toutes les informations nécessaires pour la planification de votre visite.

Pssstttt! Il semble y avoir quelques Pokémons à capturer sur l'Île des Moulins...!


La Maison Bélisle

Faisant partie de l'île des Moulins, mais située un petit peu plus loin, sur la rue Saint-François-Xavier, on retrouve une maison patrimoniale qui n'a rien perdu de son cachet.

À l'intérieur, on nous présente, en plus de l'exposition permanente Il était une fois... Terrebonne! au rez-de-chaussée, une exposition Le diable au corps qui nous plonge dans l'univers de la sorcellerie, de la magie et d'autres légendes (parfois occultes) de femmes au parcours divergent. On approfondit même le sujet de La Corriveau, cette fameuse québécoise dont on entend encore des bribes d'histoire aujourd'hui.

De plus, dès le 10 septembre, Tourisme des Moulins y présentera une exposition de photo coups de cœur prises dans la région.

Photo: Olivier Croteau | Tourisme Lanaudière
Restos et gourmandises

En se promenant dans les rues du Vieux-Terrebonne, on a accès à toute une variété de restaurants, crèmeries et autres arrêts gourmands. Ce n'est pas le choix qui manque! Cette fois-ci, on a choisi d'aller casser la croûte au resto Le Snobinard, en regardant un groupe de musique blues se produire devant nous.

Il y avait plusieurs terrasses où les plats servis nous titillaient les sens quand on passait devant : il y a assurément assez d’endroits pour varier d’emplacement à chacune de nos visites!

Ce n'est pas le choix qui manque en matière de restaurants. Il suffit de flâner dans les rues du Vieux-Terrebonne et de s'arrêter manger là où l'ambiance et les saveurs nous inspirent. Pour une idée plus précise des choix offerts, regardez ici.


Parcs, circuits cyclables et aires de jeu 

Besoin de prendre l'air et de bouger un brin? Le Vieux-Terrebonne c'est LA place! Découvrez où se trouvent les espaces verts, ou encore, la TransTerrebonne, un véritable réseau de pistes multifonctionnelles (plus de 50 kilomètres) pour occuper les jambes qui fourmillent! 


Théâtre du Vieux-Terrebonne

On ne pourrait parler du Vieux-Terrebonne sans mentionner cette salle de spectacles qui anime le cœur de tous depuis tant d'années. Le Théâtre du Vieux-Terrebonne vous propose une programmation complète et variée.  Consultez-la ici...

Pas certain ou pas de projets en vue pour la journée? 

Alors pourquoi ne pas simplement venir vous balader dans les rues (pavées ou non) du secteur. L'ambiance est tellement agréable que l'on peut se permettre de décrocher du monde contemporain l'espace de quelques instants. Vous verrez, toutes les conditions sont excellentes pour tomber en amour avec le Vieux-Terrebonne!


Tourisme des Moulins 
5000, côte de Terrebonne
Terrebonne, QC  J6W 6J4
450 964-0681
1 866 964-0681

bit@tourismedesmoulins.com
www.tourismedesmoulins.com
Blogue: http://blogue.tourismedesmoulins.com/











Prochain article

Le privilège de goûter des fraises en janvier!

Par Yanick Barrette

«Le conformisme commence à la définition»– Georges Braque J’ ai toujours pensé que les fraises ne poussaient pas en janvier, que ce petit fruit et, par extension, sa période de croissance et de maturité étaient réservés à nos étés québécois. Mon...