Promenons-nous dans les bois; 2 randonnées d'une journée à faire cet été!


Mon amour du plein air et des montagnes provient totalement de Lanaudière. J’y ai passé plusieurs semaines lors de ma tendre enfance à me promener dans les bois, à arpenter les lacs et à chanter des chansons de camp au bord d’un feu de joie d’une base de plein air. Le weekend dernier, j’ai retrouvé ce sentiment d’euphorie qui m’habitait lors de mes escapades de jeunesse, à l’occasion de deux randonnées de quelques heures à Notre Dame-de-la Merci.


Le sentier des Contreforts




La vue d'un site de camping!


Le sentier des Contreforts s’étend sur 27 km. J’avoue : je ne l’ai pas fait en entier (mais je le ferai un jour). Quelques km suffisent pourtant pour en avoir plein la vue. Je me suis stationnée (gratuitement) au lac Castor dans la Forêt Ouareau. Allez jeter un coup d’œil au camping en bordure du lac, vous aurez envie d’y planifier vos prochaines vacances. (J’y séjourne quelques weekends par été d’ailleurs.) Maintenant, la boucle de 6 km que j’y ai fait propose un dénivelé de 170 m. Facile d’accès et impossible de s’y perdre, le sentier est bien aménagé et très bien balisé.


Petit défi pour ceux qui ont le vertige! 
Il s’agit aussi d’un endroit par excellence pour initier vos tout-petits au plaisir en nature ou pour y amener votre chien (en laisse, s.v.p.). J’ai pris le temps de m’asseoir au sommet, sur un cap rocheux qui propose un cliché magnifique des environs, juste avant de redescendre et de compléter la boucle.



Cette petite montagne de 670 mètres est l’endroit parfait pour admirer l’étendue du lac Ouareau. La montée se fait graduellement et, à l’occasion, on croise un petit défi technique. Un des sentiers les mieux entretenus que j’ai vus! Et là, l’odeur me rappelait agréablement mes weekends en famille. Avant même d’avoir atteint le sommet, je me suis rendue au premier point de vue pour apercevoir le lac Ouareau. 


Une dernière montée plus abrupte et hop, le sommet qui nous offre un panorama magnifique des forêts voisines!

Honnêtement, je n’avais aucune attente avant d’entamer cette randonnée au Mont-Ouareau. Au final, cette boucle de 3 heures est vraiment un excellent rapport beauté/difficulté et je la recommande fortement!


Pour vivre de nouvelles aventures cet été, armez-vous de chasse-moustiques, chaussez vos bottes de marche et prenez la direction des nombreux sentiers des parcs régionaux de la Matawinie. Qui sait, peut-être nous croiserons-nous!    

Prochain article

La meilleure des expériences à faire en gang

Par Justine Laurier

Quand j'ai appris, à quelques jours d'avis seulement, que j'allais sauter en parachute, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est « Ish, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour ma préparation mentale ça! » J'ai cru que j'allais avoir de la...