Les Chalets du Lac Grenier, là où la vie est belle!




 Les Chalets du Lac Grenier, Chertsey, Lanaudière sur la planète Terre; là où la vie est dolce et bella!

Première fois de ma vie que mes pieds se rendaient jusqu’ici, ou plutôt mes bottes :) parce que c'était en février dernier. Quel fabuleux week-end en famille, nous avons passé. Le seul, d'ailleurs, de cet hiver particulièrement frigorifiant où le climat n'a pas été ultra froid. Le thermomètre, tout comme nous, a été très content lui aussi, je crois...

        

Je ne pensais pas que je pouvais ressentir un tel coup de bonheur et de bien-être au cœur pour un endroit. Pourtant, j’en ai vu dans ma vie et de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel aussi, mais je suis tombée littéralement amoureuse du Chalet de L'île avant même qu'on se présente l'un à l'autre. 

Lorsque je l'ai officiellement rencontré, que j'ai ouvert la porte et que je suis entrée, j'ai tout de suite été habitée par le calme, la liberté et la sérénité des lieux. Les murs semblaient rieurs, contents d’avoir de la visite. Ce cottage en bardeau de cèdre qui a traversé avec brio les âges inspire la sagesse. Il respire la lenteur, il résiste aux assauts du stress, il persiste à nous faire sentir naturellement bien, comme si nous étions en vacances au très très loin. 

Il m’a fait ralentir la cadence autant que sourire. Je l'aime tellement que je veux en protéger sa paix, son essence et son cachet qui, depuis une centaine d'années, trône tel un roi régnant sans rider, sur son morceau de terre bien ancré au milieu du Lac Grenier.


Pour ce billet, je vais vous en glisser quelques mots, mais c'est tellement mieux et plus beau en vrai. Par contre, pour le protéger des assauts de nombreux vacanciers, je le ferai tout bas. Je vais même murmurer mes voyelles et mes consonnes, tel qu'on le fait lorsqu'on dit à l'oreille un trop beau secret. Je voudrais tellement le partager avec des personnes de qualité, belles et bonnes, afin que sur son chemin et sous son toit il n’y ait rien de moins que des éclats de joie. Des instants où on arrête le temps et que les discussions, les rires, les émotions rebondissent sur chaque coin, du plafond jusqu’au plancher pour toujours en rester imprégné... Un chalet qui a dû être témoin de tant de moments de bonheur... Je n'aurais franchement pas voulu être ailleurs... Je ne m'attendais tellement pas à tant... Je voudrais honnêtement avoir la chance d'y être à nouveau qu'il fasse frais, même froid ou chaud. Qu'importe, même si la température peut jouer les dures, le Chalet de L'île nous rend le temps précieux et lent tout simplement...



Avec ses volets en bois et son foyer en pierres, il nous offre, en souriant et fier, du temps de qualité aux charmes d'antan. Il a dû être heureux tout ce temps parce qu'on l'est lorsqu'on y marche autour ou qu'on s'y blottit dedans. Je sais que je ne devrais pas vous dire ça, mais sur cette île où on traverse en barque (sauf en saison hivernale, bien évidemment), le temps n'a pas la même emprise que dans notre train-train quotidien.


Faut pas trop le répéter, mais j'ai rajeuni durant mes deux jours et mes deux nuits. Pour preuve, durant toute la durée de mon séjour avec les amours de ma vie, l'heure du micro-ondes est restée à 88:88 et c'est la pure vérité. Comme le cadran de ma chambre à coucher, celle d'en haut, une chambre spacieuse et chaleureuse à l'aura divine, qui s'étend langoureuse sur tout l'espace de la mezzanine, celle qui fait la grâce matinée et qui est même devenue propice à la lecture en fin de journée...


Oui, oui, cette chambre là, perchée au sommet comme un nid douillet et pour laquelle j'ai dû me battre avec mon bouclier à coup d'épée et de lasso à bout de bras, chevauchant mon dragon cracheur de boulets de canon, pour la capturer aux enfants qui, dès l'arrivée, en montant l'escalier à pas de géant, voulait s'en emparer pour le week-end tout entier afin d'y ériger leur château, s'imaginant y faire de braves rêves de chevaliers et de bons dodos… Oui, cette pièce au magnétisme envoûtant n'a pas elle non plus sa notion du temps...  J'ai dormi  dans son grand lit blanc comme une princesse au bois dormant et les heures sont restées figées sans bouger d'une seule seconde, à 2 h 22, sans même clignoter des yeux. De vendredi à dimanche, le temps s'est arrêté et je peux comprendre que vous puissiez en douter. Pourtant, ce n'est ni des balivernes, ni des blagues, c'est vrai de vrai... promis, juré et j'ai même pas derrière mon dos; les doigts croisés... :)



Incontestablement, aux Chalets du Lac Grenier, au sein de ce décor grandeur nature et d'air pur, l’effet de sa magie perdure même au retour chez soi. On revient de là séduit, conquis, ravi... 

















Oui, ici c'est calme et de toute beauté, je vous l'dis. Dans ce coin précieux qui baigne dans son écrin, entouré de terre, de feuillus et de sapins, prendre tout son temps revêt tout son sens, le vrai. Celui qui fait qu'on retrouve la chance de s'arrêter pour ce qui a vraiment de l'importance...


Nous avons joué au hockey et patiné en serpentant sur la glace. Nous avons par contre manqué de courage pour plonger dans le spa invitant et bien aménagé. Mon seul regret : j'aurais dû y faire trempette. Nous nous sommes fait de succulentes bouffes. Les ustensiles, les chaudrons et les assiettes ont trouvées ça chouette de sortir de l'armoire, de leur cachette... Tout est là, simplement à trimbaler vos aliments, sans oublier le bon vino au coin du feu entre amis, en solo, en duo ou en amoureux...






Sur la grande table rustique au milieu de la salle à manger à l'ambiance unique, avec ses vieilles fenêtres à carreaux qui s'inondent de lumière au matin, on aurait dit qu'un banquet trois fois par jour était servi. Pourtant, j'ai cuisiné à la bonne franquette, mon tablier était lui aussi en congé. Mais faut se l'avouer, l'ambiance joue beaucoup sur le goût. C'était bon, on se sentait bien, on étirait les repas et même les jeux de société ont duré des heures dans cette pièce là. Combien de temps exactement? Ça, on ne le sait pas, car ici chacune des minutes prennent une pause répit.

















Le premier soir, je me suis offert le luxe de me caler longuement dans la profondeur du bain sur pattes et même le robinet me faisait un clin d'œil et me souriait. Je l'ai capturé en photo à son insu mais il s'en est aperçu et ne m'en a pas tenu rigueur... Je voudrais vraiment vous prévenir de telle ou telle chose qui nous a déplu mais c'est peine perdue. Tout ici est d'une réelle perfection comme une belle bénédiction.

Philippe, le propriétaire, a été des plus généreux et très accueillant. À notre arrivée, il nous a informés et guidés. Je tiens personnellement à le remercier. Nous avons tellement et totalement apprécié... Avec sa conjointe et leurs enfants, il est le gardien de l'endroit et il en prend vraiment soin... À l'origine, ce projet était un rêve et j'en conclu avec ce que j'en ai perçu que la réalité a pris de la valeur dans Lanaudière depuis... 

Nous étions en harmonie, nous avons eu du plaisir et sommes revenus détendus... On rajeunit en séjournant là-bas... On s'amuse, on relaxe, on entend nos enfants rigoler et revenir de dehors avec les yeux enchantés et les joues colorées. On va marcher d'un pas qui a comme encore plus de gaieté. On dort sur nos deux oreilles sans rien entendre, rien, sauf du précieux silence... Le Chalet de L'île fait de la magie, avec son aura zen et happy, avec son cachet inestimable et sa rareté d'autrefois. On s'attache à lui comme un nouvel amour, comme un vieil ami, qu'on quitte à reculons et qu'on espère revoir sincèrement dès la prochaine saison... et je suppose même que l'endroit accueille en privé des lutins et des fées entre deux histoires à raconter... 

Et il y a d'autres raisons de venir ici... Le Chalet de L'île a de la belle compagnie, comme un chapelet de joyeux chalets en bois ronds autour du lac qui font la douce et la belle vie avec lui... 










J'espère te revoir cet été mon trésor de Chertsey!




Crédit photos : Sonia Jasmin
Avec la participation de Jean-François et Alexandrine Lanctôt, Félix et Louis Farly, l'ami Noah et notre pitou, Stella. :)

À Philippe : merci beaucoup!

Les Chalets du Lac Grenier
100, rue des Mille-Feuilles
Chertsey, QC  J0K 3K0
Télécopieur: 450 882-2202
Courriel: info@lacgrenier.com

Prochain article

Ski de printemps à Ski Montcalm!

Par Myreille Barrette

Normal.dotm 0 0 1 552 3152 Agence La Griffe 26 6 3870 12.0 0 false 21 18 pt 18 pt 0 0 false false false /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0;...