Entre fleuve et terre : le meilleur des deux mondes

18 août 2017

On m’a récemment questionné à savoir quelles étaient mes régions de prédilections pour passer les vacances estivales… Bien entendu, la splendide région de Lanaudière figurait au premier rang des destinations (quelle surprise!), mais une partie de ma réponse en a étonné plus d’un : la Montérégie! Mais comment est-ce possible? Comment diable concilier ces deux entités distinctes? L’explication est à la fois intéressante et surprenante…

Crédit-photo : Yanick Barrette

Beaucoup voit dans les deux rives (nord et sud) des fonctions et positions antinomiques; pourtant, rien n’est moins vrai. Certes, leur positionnement géographique, une région au nord et l’autre au sud du majestueux fleuve Saint-Laurent, est réel, mais somme toute trompeur lorsqu’on s’y attarde davantage.

Crédit-photo : Yanick Barrette

Les similitudes sont nombreuses… Que ce soit les circuits panoramiques à découvrir, les entreprises agrotouristiques, la faune, la flore, le dépaysement total, le calme de la ruralité, les produits du terroir québécois, la gentillesse des gens que l’on côtoie ou encore leur sérénité contagieuse, la Montérégie et Lanaudière sont analogues sur plusieurs points. Il y a également les routes (le Chemin du Roy d’un côté et la Route du Richelieu de l’autre) historiques qui se conjuguent à merveille ainsi que les circuits vélo-touristiques.

Crédit-photo : Yanick Barrette

Tout ça est bien beau, m’a indiqué mon interlocuteur, mais comment est-ce possible de tirer pleinement profit d’une escapade entre la Montérégie et Lanaudière? La réponse est trop simple : le traversier entre Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola.

Crédit-photo : Yanick Barrette

En effet, ces deux régions touristiques, qui ont beaucoup à offrir, se communiquent par l’eau à partir du traversier entre Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola. Voilà donc une excellente façon d’éviter la congestion automobile, les ponts et le tunnel Louis-H Lafontaine. En passant par le fleuve, vous aurez ainsi la chance de prendre une pause et d’admirer les atouts incroyables du Saint-Laurent.

Crédit-photo : Yanick Barrette

Le traversier entre Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola propose d’ailleurs, du 23 juin au 4 septembre, la traversée gratuite pour les 15 ans et moins; alors, les moussaillons, à l’abordage! Pour les autres – automobiles, passagers, piétons, vélos, motos, etc. – les tarifs sont très raisonnables, sans compter que la traversée dure une douzaine de minutes. C’est juste assez pour pouvoir profiter pleinement de cette excursion fluviale d’un kilomètre et demi. La capacité des deux traversiers en fonction est d’un peu plus d’une cinquantaine de véhicules et d’environ 360 passagers.

Crédit-photo : Yanick Barrette

Bref, pour un séjour inoubliable dans deux très belles régions québécoises (la Montérégie et Lanaudière) ou encore pour une simple traversée d’un côté comme de l’autre du fleuve, le traversier entre Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola constitue une valeur sûre ainsi qu’un moment de détente et de découvertes. Que demander de plus qu’un court voyage sur le Saint-Laurent afin de vivre une expérience de vacances inoubliable? 

* Les horaires et les tarifs sont disponibles sur le site Web de la Société des traversiers du Québec (voir ci-bas).


 

Traversier : Sorel-Tracy et Saint-Ignace-de-Loyola
Société des traversiers du Québec
Téléphone : 1 877 787-7483 poste #4

Prochain article

Un saut en tandem chez Parachute Voltige en 7 étapes

17 août 2017

Par : Julie Beauséjour

Saviez-vous qu’à seulement quelques minutes de Joliette, à Notre-Dame-de-Lourdes plus précisément, on peut vivre l’expérience d’un saut en parachute?

En continuant à naviguer sur notre site Web, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer des services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.