Canot-camping en solo au parc régional du Lac Taureau

Plage de la Baie du Milieu
Ceux qui me connaissent bien ne seront pas surpris : j’étais vraiment dernière minute pour planifier mon séjour de canot-camping au parc régional du Lac Taureau. Sans trop savoir si je trouverais quelqu’un pour m’accompagner, j’ai réservé le jeudi pour un séjour… le vendredi. Bon. Il me fallait donc trouver rapidement un accompagnateur, parce qu’on m’avait bien spécifié que le site de camping que j’ai réservé était à 6-7 km à la rame du poste d’accueil. Et ramer toute seule, c’est «rushant», il paraitrait.

Étonnamment, j’ai trouvé une amie super rapidement. Yeah! Mais mon enthousiasme fut de courte durée, puisque le lendemain matin, elle m’annonce qu’elle ne peut malheureusement plus venir. En toute intrépidité (ou est-ce de la naïveté?), je décide de ne pas annuler.


Donc, vendredi après-midi, je pars en direction de Saint-Michel-des-Saints. On m’attend au poste d’accueil de la Baie-du-Milieu, situé au kilomètre 13,5 du chemin Manawan, à environ 2 h de Montréal (150 km).


Arrivée sur place (près du point 5 sur la carte), je mentionne aux employés qui m’accueillent que je devrai me rendre à mon emplacement de camping toute seule. Francis, le coordonnateur du parc, a bien failli ne pas me laisser partir, de peur qu’il m’arrive quelque chose sur le lac.  Je n’ai pas vraiment dû aider ma cause en avouant que je n’étais pas du tout une experte en canot… Il m’a alors proposé un autre site de camping, accessible en voiture celui-ci, tout aussi beau : le Marais (le 7 sur la carte). Mais je voulais vraiment partir à l’aventure et peut-être l’a-t-il senti. J’ai donc attendu que le vent se calme, puis, vers 17 h, armée de rames, d’une veste de flottaison et d’un des 2 canots que le parc met en location,  je suis partie pour le camping de la Plage du Poste (le 6 sur la carte).

Voir la carte au complet ici

Dans mon périple, je n’ai croisé ni vent ni bateau, outre une chaloupe et son pêcheur! Relaxant vous croyez? Pas vraiment! En pagayant sans arrêt, ça doit m’avoir pris un bon 2 heures me rendre à destination!

Mais en arrivant, on ne regrette rien. L’emplacement de la Plage du Poste est vraiment magnifique! C’est un endroit isolé, avec une super belle plage, un rond de feu, une table de pique-nique et une toilette sèche, que j’ai été la toute première à utiliser! Quel honneur! Plus sérieusement, le site peut accueillir jusqu’à 3 tentes, dont une sur une plateforme de bois 12’x16’. Avec une gang d’amis, c’est un endroit idéal!

Plage du Poste
Le lendemain matin, j’ai tranquillement rangé ma tente et mon matériel, j’ai profité du beau temps et de la plage, puis je suis repartie pour le poste d’accueil aux alentours de midi. Je dois avouer que j’étais assez raquée de la veille, d’autant plus que dormir sur un matelas de sol ne permet pas de récupérer au maximum. Pour le retour, il y avait plus de vent, mais surtout, il y avait un tournoi de pêche sur le lac, donc des bateaux… donc des vagues! J’ai dû mettre les bouchées doubles pour arriver à destination en 3 heures plutôt que 2! J’ai aussi pris quelques pauses sur le rivage pour éviter la houle causée par les bateaux. Heureusement que les rives sont, à bien des endroits, constituées de super longues plages, ça me permettait de débarquer du canot et de marcher tout en tirant mon canot.



Je vais définitivement devoir y retourner, mais avec des amis la prochaine fois!  Aussi, il faudra que je prévois plus de temps pour pouvoir explorer le parc (immense) ainsi que quelques-unes des 45 îles du lac!

Bon à savoir :
  • Vous pouvez réserver votre emplacement de camping en ligne ici
  • Vous pouvez vous procurer du bois de chauffage au poste d’accueil
  • Si vous n’avez pas votre propre canot, le parc régional en met 2 en location, que vous devez réserver à l’avance, au coût de 40 $ pour la journée ou de 100 $ pour la fin de semaine au complet
  • Sinon, vous pouvez en louer auprès de Nerrivik Aventures
  • Informez-vous sur les autres sites de camping disponibles, il y en a plein!
  • Un site de camping individuel (une tente) coûte 25 $/nuit, un moyen (2 à 3 tentes) 50 $ et un grand (4 tentes et plus), 115 $.


En terminant, je me dois de vous donner quelques judicieux conseils que j’ai tirés de cette expérience :
  • N’oubliez pas votre crème solaire comme moi, car vous finirez avec des coups de soleil partout;
  • Ramer à deux, ça va plus vite et c’est moins forçant que tout seul;
  • En semaine ou en soirée, vous devriez rencontrer moins de vague, car il y aura moins de bateaux sur le lac;
  • Partez plus d’une journée, ça vous permettra de faire un circuit plus long, de voir d’autres sites et de jumeler d’autres activités dans le parc, comme de la randonnée.
  • Prévoyez beaucoup de répulsif à moustiques!

Parc régional du Lac Taureau
Poste d’accueil – secteur Baie-du-Milieu

8000, chemin Manawan
Saint-Michel-des-Saints
J0K 3B0

Tél.: 450 834-7750
Sans frais: 1 800 264-5441 poste 7075
Courriel: taureau@parcsregionaux.org


Plage du Poste

Prochain article

Le Day's Inn : l'hôtel au grand cœur de Berthier

Par Sonia Jasmin

Par un petit vendredirécent, tout juste avant l'arrivée officielle de l'été, et après une longue semaine de boulot, j'ai pris congé de la maisonnéele temps d'une soirée, d'une nuit, d'un matinet, chemin faisant sur la route de Berthier, j'ai atterri...