Station touristique Val Saint-Côme : mission liberté!

Cela faisait six ans que ma femme n’avait pas mis les pieds sur une planche à neige, tandis que, de mon côté, ma dernière descente datait du 25 décembre… 2005! C’est donc dire que 6 et 10 ans, respectivement, séparaient notre dernière visite au sommet d’une pente de ski. Pas besoin de vous dire que nous étions à la fois excités et nerveux à l’approche de notre weekend à la Station touristique Val Saint-Côme.

Crédit-photo : Yanick Barrette

Enfouis dans les abîmes de l’oubli, nous avions complètement enterré la sensation de dévaler une pente à toute vitesse… vous savez, cette sensation de liberté, de possibilités, d’évasion, de témérité? L’air, le grand air sur les joues, qui tente de créer une résistance alors que c’est une cause perdue… Disons, tout bonnement, que ce weekend nous a fait le plus grand bien, en plus de nous garantir un plaisir fou, fou, fou! D'ailleurs, voici le résumé... 

Crédit-photo : Yanick Barrette

19 h 21 – vendredi soir : Notre arrivée à l’Auberge Val Saint-Côme s’effectue sans grande embûche, mis à part, peut-être, la congestion automobile pour sortir de l’île de Montréal. Rien de bien nouveau, car, comme tous les vendredis, c’est le chaos sur les autoroutes montréalaises… C’est le signe que le weekend est bel et bien entamé pour des milliers de personnes. Après avoir rencontré notre hôte et avoir débarqué les bagages, nous nous dirigeons au restaurant de l’Auberge Val Saint-Côme où nous avons une réservation pour 20 h.

Crédit-photo : Yanick Barrette

19 h 56 – Salle à manger : Nous sommes finalement assis à notre table, contemplant le menu du restaurant. Notre vue est prenante; devant nous les pistes de ski de Val Saint-Côme s’entrecroisent tel un carrefour autoroutier new-yorkais. Les skieurs, libres comme l’air, dévalent les pentes. Le spectacle est saisissant, voire hypnotisant. Ma femme et moi sommes anxieux à l’idée de redécouvrir un sport qu’on avait mis de côté.

Crédit-photo : Yanick Barrette

20 h 03 – La descente : Une bière exclusive à la Station touristique Val Saint-Côme nous est proposée. Nous optons donc pour La Val Saint-Côme, un petit bijou de la microbrasserie locale (L’Alchimiste).  La descente est parfaite…

Crédit-photo : Yanick Barrette

20 h 19 – Amuse-bouche : Nos choix ont été effectués… déjà les entrées sont servies. Ma femme et moi, tout en admirant les zigzags des skieurs et en discutant de notre plan de match pour le lendemain, dégustons notre potage aux carottes; une texture parfaite et un goût réconfortant… C’est clairement la première indication que nous sommes dans une station touristique : l’odeur et le goût du potage. Impossible de faire plus hiver et plus rassurant!

Crédit-photo : Yanick Barrette

20 h 46 – La viande : Je déchire, avec ma fourchette, un bout du succulent gigot d’agneau qui m’a été servi. Je regarde, au même moment, ma femme qui prend une bouchée de son saumon… nos expressions sont sans équivoque : c’est un plaisir gustatif absolu! Nous mangeons avec appétit, tout en sirotant divers vins lanaudois. Un mariage agréable de produits locaux pour notre plus grand plaisir.

Crédit-photo : Yanick Barrette

21 h 23 – Les sucreries : Après de copieux plats principaux – qui, soit dit en passant, étaient tout à fait exquis -, nous sommes arrivés aux sucreries. Pour l’occasion, une tarte au sucre, ainsi qu’une mousse choco-framboise nous sont servies. Des gourmandises toutes en douceur pour un vrai délice!

Crédit-photo : Yanick Barrette

21 h 47 – L’exercice : Il est malheureusement trop tard pour se rendre sur les pistes qui ferment dans une quinzaine de minutes. Ma femme me propose donc une petite saucette dans la piscine intérieure de l’Auberge Val Saint-Côme. Après un repas aussi agréable, je n’étais pas certain que cette proposition constituait une bonne idée, mais j’ai tout de même accepté l’invitation de ma douce moitié.

Crédit-photo : Yanick Barrette

22 h 02 – Solitude aquatique : Ploufff! Je ressors ma tête de l’eau… Je réalise enfin que l’idée était géniale. Nous sommes seuls au monde – ou presque –, car la grande fenêtre qui borde la piscine nous permet d’apercevoir le mirage… les derniers skieurs de la soirée dans une ultime descente de bonheur. L’excitation est là, qui gagne du terrain.

Crédit-photo : Yanick Barrette

22 h 54 – Réalité virtuelle : Recouverts de nos peignoirs, assis à quelques pas du foyer… la sérénité est au rendez-vous. Installés dans une position confortable, nous profitons de cet instant pour consulter nos courriels grâce au Wi-Fi gratuit offert par l’Auberge Val Saint-Côme. C’est une longue journée qui s’achève… mais la réalité du travail virtuel, même si c’est le weekend, n’est jamais bien loin.

Crédit-photo : Yanick Barrette

[…]

08 h 19 – Le p’ti dej : Nous voilà de retour à la salle à manger de l’Auberge Val Saint-Côme, car avant de débuter notre journée, il importe de faire le plein d’énergie. Au menu : un buffet impeccable et diversifié. Assurément, il y a du choix pour tous les goûts! Fruits, pain, céréales, œufs, bacon, saucisse, jambon, cretons, bines, etc. Le petit « dej » du champion. Miam! 

Crédit-photo : Yanick Barrette

09 h 56 – Le stress : Nous sommes assis dans le remonte-pente… Le stress s’empare de moi, les questions m’envahissent… Qu’aurai-je l’air après 10 ans? Serai-je capable de descendre du « chair lift » sans me péter la gueule? Et ma femme?

Crédit-photo : Yanick Barrette

10 h 00 – Le spectacle : Après avoir culbuté à la sortie du remonte-pente (ma femme comme une pro s’étant dirigée vers la première descente), je me relève et constate soudain le panorama; un spectacle magnifique, celui d’un oiseau qui vol très haut, contemplant au loin les montagnes, les vallées, les villages… Des sensations contradictoires s’emparent de moi : la peur et la joie! Je suis fou…

Crédit-photo : Yanick Barrette

10 h 08 – La liberté : Les questions ont disparu, tout comme les craintes et le stress. Nous avons évacué l’anxiété et la peur qui nous hantaient… Notre retour sur les pistes est réussi; la descente s’effectue en harmonie avec le sourire fendu jusqu’aux oreilles, l’air qui tente de nous ralentir, mais impuissant devant la force gravitationnelle… La Station touristique Val Saint-Côme peut dire mission accomplie : nous sommes finalement libres!

Crédit-photo : Yanick Barrette

** Pour plus de détails sur les forfaits ski/hébergement, sur les aménités, sur les pistes (fiche technique) ou simplement pour effectuer une réservation, veuillez visiter le site Web de la Stationtouristique Val Saint-Côme.

Crédit-photo : Yanick Barrette

*** Je m’en voudrais de passer sous silence le festival Saint-Côme en glace. En effet, lors de notre weekend à la Station touristique Val Saint-Côme, c’était également la première de trois fins de semaine consécutives où se déroule un festival haut en couleur « Saint-Côme en glace »… Voilà donc une magnifique opportunité de faire d’une pierre deux coups!


____________________________________________________________
Station touristique Val Saint-Côme
501 rue Val Saint-Côme,
Saint-Côme, Qc, J0K 2B0

Tél : 450 883-0701 poste #1
Sans Frais : 1 800 363-2766

Courriel de la station de ski : info@valsaintcome.com
Courriel de l’école de ski: 
ecole@valsaintcome.com
Courriel de la boutique: 
boutique@valsaintcome.com

Auberge Val Saint-Côme
200 rue de l’Auberge
Saint-Côme, Qc, J0K 2B0

Tél : 450 883-0655 poste #2
Sans Frais : 1 877 778-2663


Prochain article

Top 5 des activités les plus romantiques dans Lanaudière

Par

Du spa privé à la sortie romantique en auberge, les endroits pour se retrouver en couple ne manquent pas.