S'envoyer vraiment en l'air dans Lanaudière!


Je n'arrive pas à revenir sur terre. Ce n'était pourtant pas dans ma liste de souhaits de m'envoyer en l'air à une vitesse de 200 km/heure. Ce qui équivaut à tomber de 18 étages par seconde durant la chute libre. C'est pas rien, mais ça fait un tel bien... Rassurez-vous, ça dure un peu moins d'une minute et, croyez-moi, j'en ai vu recommencer plus d'une fois! :) C'est rare, mais je souffre du syndrome de la page blanche, je suis bouche bée, je ne trouve pas l'intensité des mots pour m'exprimer. On dirait qu'il me faudrait en inventer. Difficile de traduire justement ce qui ne se traduit pas...

Le ciel bleu est un grand terrain de jeu et, chez Parachute Voltige en toute sécurité, avec des pros ultra compétents, ultra passionnés, il est possible, enivrant et accessible d'aller toucher les nuages du bout des doigts, de voler plus haut que les oiseaux, là où même eux ne vont pas...

Laissez-moi tenter de vous expliquer l'inexplicable... Sachez à l'avance que les mots ne seront qu'un mince reflet de l'expérience. Car oui, sauter en parachute, c'est véritablement une expérience des sens que l'on vit juste pour soi! Nul besoin d'être hyper courageux pour vivre cette descente intense, puisque l'encadrement des instructeurs est dignement à la hauteur car, c'est le cas de le dire, ils nous amènent avec plaisir à se laisser aller à une altitude de 13 500 pieds comme si c'était ce qu'il y avait de plus normal dans la vie! Alors, la confiance s'installe instantanément jusqu'au retour sur le plancher des vaches...

Et lorsque nos pieds retouchent le sol après l'envol, quelque chose change en nous et c'est pour le mieux, surtout.


Je savais que je n'étais pas une poule mouillée, mais je ne carbure pas non plus aux sensations fortes. Donc, le parachutisme s'adresse bien aux gens qui veulent simplement sortir du cadre quotidien dans lequel, avouons-le, nous sommes coincés à l'étroit parfois. Superbe idée d'offrir un saut chez Parachutisme Voltige à Notre-Dame-de-Lourdes pour la graduation ou les 18 ans de notre enfant. Fantastique cadeau à faire pour un mariage, un anniversaire, souligner une retraite. Idée géniale à partager entre amis, collègues ou famille. Sinon, pour se gâter soi-même et relever le défi d'atterrir avec le sourire d'un gagnant. Oui, vraiment, j'ai eu l'impression d'avoir gagné quelque chose. D'avoir réussi un exploit contre une dimension tellement plus grande que moi. D'avoir atteint un sommet, une victoire, d'avoir acquis un je-ne-sais-quoi qui, depuis, ne me lâche pas...

S'envoyer en l'air dans Lanaudière prend vraiment, chez Parachutisme Voltige, tout son véritable sens...



J'ai eu la chance d'être guidée dans cette première expérience par Guillaume Lemay-Thivierge. Non, Guillaume n'est pas seulement connu, talentueux et beau. Il est gentil, attentionné, à l'écoute et m'a tenue dans une bulle calme et confiante du début à la fin. Avec plus de 2 000 sauts à son actif, j'étais entre bonnes mains et c'est ainsi pour tous les autres instructeurs. Il y avait un respect palpable de me permettre de vivre ce saut dans le vide, MON saut en tandem à l'image de mes attentes. Après quelques galipettes en plein ciel, impressionnant de constater à quel point un parachute est docile et se manœuvre bien. L'équipement est à la fine pointe des exigences de l'Association Canadienne de parachutisme sportif. Le survêtement en toile dernier cri nous va, Mesdames, comme un gant. :)


Aucun manège ne rivalise avec ça. Et je n'ai même pas eu le vertige, croyez-moi! Après une montée en avion d'une vingtaine de minutes, lorsque nous avons atteint l'altitude idéale, je me suis gavée du beau que l'on retrouve là-haut. J'ai fait le plein en me larguant dans le vide et je me suis remplie d'une nouvelle énergie...

Oui j'ai sauté et volé littéralement, je n'en reviens pas tellement ça me parait irréel tout ça. La porte du Cessna Caravan s'est ouverte, j'écoutais les recommandations de Guillaume et je vous jure que je les suivais à la lettre! :)

Je me suis avancée, j'ai plié les genoux, j'ai tenu mon harnais plus fort que tout, j'ai gardé la tête haute pour voir loin et je me suis laisser aller... WOW! J'avais même, en toile de fond, un arc-en-ciel sauf que cette fois j'étais au-dessus lui... J'ai vu les paysages lanaudois sous un angle de pays des merveilles. Quel bonheur de flotter! Je serais resté là des heures. J'étais suspendue dans les airs durant 5 à 6 minutes, je voguais au gré de la voile et du vent, mais surtout grâce aux compétences impeccables du pilote. Planer tranquillement vers la terre ferme est la plus belle sensation de grandeur et de liberté que j'ai vécu jusqu'à maintenant. On dirait qu'on se déplume du superflu et qu'on se sent enfin léger de tout. Je trouve la vie encore plus belle depuis! C'était ultime... c'était sublime!

Promettez-vous d'aller vivre ça au moins une fois!






Un IMMENSE MERCI ! à madame Martine Blouin et monsieur Guillaume Lemay-Thivierge sans qui je serais passée à côté d'une grandiose expérience de vie. Merci beaucoup, beaucoup pour tout! Même mon simple merci me semble bien petit...! Grâce à vous, j'ai des images inestimables plein la tête et plein le cœur...

Merci aussi à Catherine qui a pris des photos et filmé une vidéo-souvenir de mon premier saut...
t'es géniale! Ta passion est contagieuse.  :)

Et un merci tout spécial à mon fils Louis qui, un peu craintif au départ, a laissé sa maman vivre cette folle virée, qui m'a accompagnée là-dedans du haut de ses 10 ans et qui, avec joie, avec fierté, s'est rué sur moi dès l'atterrissage avec le plus gros des câlins... ça l'air que maintenant je suis la plus cool, la plus hot des mamans. Finalement, je suis vraiment une maman dans le vent!

École de Parachutisme Voltige
4680, rue Principale
Notre-Dame-de-Lourdes, QC  J0K 1K0
Courriel : Courriel: info@parachutevoltige.com
Téléphone : 450 752-0385
Sans frais : 1 877 865-8443

Prochain article

Dites OUI aux vins québécois!

Par Katherine Rousseau

Je suis une grande fan des produits québécois et je trouve important d’encourager les entrepreneurs et artisans d’ici. Lorsque j’ai le choix, je vais toujours vers un produit fait au Québec. Par contre, je dois avouer que lorsqu’il s’agit de vin, mon...