La quête du « Saint » fromage : La Suisse Normande



Je me souviens du père d’un ami qui disait souvent que « dans la vie, il existe trois choses : l’amour, le vin et le fromage »… Une phrase qui prend tout son sens, car, sérieusement, existe-t-il plus grand plaisir que de manger un bon morceau de fromage?


À manger en dégustation, en apéro, en fin de repas ou tout simplement en dessert, le fromage est un excellent allié de la cuisine actuelle. En fait, le fromage, c’est l’art des textures, des goûts, des odeurs et des couleurs. Bref, avec du fromage dans son assiette, on s’assure d’un voyage divin où se déroulera une expérience gastronomique et sensorielle.


Le weekend dernier, les propriétaires de La Suisse Normande, une fromagerie située à Saint-Roch Ouest dans la sublime région de Lanaudière, m’ont invité à venir découvrir leurs installations et leurs produits. Devant une telle invitation et, surtout, sachant que le fromage constitue mon péché mignon, comment refuser? J’ai donc rapidement accepté la proposition, me léchant les babines à l’idée d’explorer et de savourer de nouveaux fromages.


Tôt, samedi matin, je me suis rendu à La Suisse Normande pour rencontrer Magaly Guitel, l’une des filles des propriétaires. À mon arrivée, je constate la superficie des terres avoisinantes et les nombreux bâtiments appartenant à l’entreprise. C’est impressionnant! Après avoir fait connaissance avec mon hôtesse, celle-ci se fait un plaisir de me présenter l’historique de l’entreprise familiale, me parlant notamment de ses parents (les propriétaires et fondateurs), ainsi que des balbutiements de la ferme en 1995.


D’ailleurs, pour la petite anecdote, le nom de la fromagerie « La Suisse Normande » est le résultat de la combinaison des origines des propriétaires où l’un vient de la Suisse et l’autre de la Normandie au nord-ouest de la France. Pas étonnant qu’on y fabrique de si bons fromages.


Or, il faut mentionner que La Suisse Normande élabore une multitude de fromages, allant de la pâte molle à la pâte fraîche, en passant par les pâtes ferme et semi-ferme. Une diversité de produits tous aussi complexes les uns que les autres. En utilisant le lait de vache et le lait de chèvre, l’entreprise saint-rochoise s’assure d’avoir, en tout temps, une variété impressionnante de produits fromagers.


La provenance des différents laits authentifie la vision des propriétaires ainsi que leur conscience environnementale. À cet égard, il importe de souligner que le lait de chèvre utilisé dans la fabrication des « fromages de chèvre » provient exclusivement du troupeau de la ferme tandis que le lait de vache, de son côté, provient des « holsteins » de la ferme voisine. Ainsi, en s’approvisionnant directement à la source (leur élevage et celui du voisin), La Suisse Normande peut garder un meilleur contrôle sur la qualité de la matière première des fromages.


Mais n’est pas producteur de fromages qui le veut. Oh que non! Déjà, les normes en matière de salubrité sont intenses. Après, le processus de fabrication, de la traie à la vente des produits, est soutenu et demande une assiduité. C’est, en d’autres mots, un travail demandant et éreintant où les congés se font rares. Mais, comme me le fait constater Magaly, le résultat est plus que satisfaisant… Au même moment, je termine un morceau de « Barbu » – un fromage fermier de lait de chèvre, à pâte molle et croûte fleurie -, et je ne peux qu’acquiescer en hochant de la tête… Miammm!


Parmi les différents produits fabriqués, par La Suisse Normande, à partir du lait de chèvre, notons : Le Sabot de Blanchette, Le Caprin, Le Petit Poitou, Le Biquerond, Le Capra, La Buchette. Pour les moins aventureux, il y a également une sélection de fromages au lait de vache, notamment Le Pizy, Le Freddo et Le Petit Normand. Enfin, je m’en voudrais de ne pas mentionner Les Pétoles, un fromage en grain au lait de chèvre; voilà une idée géniale pour combler une petite fringale ou encore pour donner un peu de « oumpf! » à votre poutine maison! Vos invités seront comblés et vous passerez, par la même occasion, pour le chef audacieux.


Pour vous procurer ces petits plaisirs gourmands, il suffit de se déplacer dans l’un des nombreux points de vente de la province. Sinon, la meilleure option demeure de se présenter, en personne, à la boutique de La Suisse Gourmande, qui est située à 3 minutes de l’autoroute 25 (sortie 44).


Somme toute, je dois dire que Magaly avait raison : « un travail qui n’est pas de tout repos apporte souvent des dividendes ». Je n’aurais pas pu mieux dire, car les fromages proposés par La Suisse Normande, malgré leurs particularités, ont en commun une chose : une qualité supérieure!


________________________________________
La Suisse Normande
985, rang Rivière Nord
[Route 339 – direction Nord]
Saint-Roch Ouest
J0K 3H0

450 588-6503

Prochain article

Ski Montcalm : du plaisir à partager!

Par Sonia Jasmin

Le climat n’a pas été tendre en ce début d’année pour les sports d’hiver. Il a joué les durs avec ses variations de tempo au thermomètre. Entre pluie et flocons, la bataille a été rude. L’hiver dans Lanaudière semble avoir bel et bien gagné et repris...