La meilleure des expériences à faire en gang


Quand j'ai appris, à quelques jours d'avis seulement, que j'allais sauter en parachute, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est « Ish, ça ne me laisse pas beaucoup de temps pour ma préparation mentale ça! » J'ai cru que j'allais avoir de la difficulté à dormir la veille, j'ai cru que j'allais trembler pendant plusieurs heures avant de sauter, j'ai cru que je serais hyper stressée. Et puis finalement non. Rien de tout ça. J'ai juste eu vraiment hâte! Mes proches, eux, m'ont trouvée folle, comme en témoigne ce qu'ils m'ont répondu quand je leur ai demandé s'ils voulaient venir me voir sauter...


Je suis arrivée très tôt sur le site de Parachute Montréal, vers 8 h. Comme je sautais à 9 h 30, j'ai eu l'occasion de voir quelques personnes sauter et arriver au sol, tout contents. Ma collègue France prenait des photos pendant ce temps-là. À un moment donné, elle me lance : « Inquiète-toi pas, tu ne vas pas crever comme une galette. » Ai-je besoin de vous dire que ce n'est pas la phrase la plus rassurante que j'ai entendue de ma vie? Une chance que je n'étais pas trop nerveuse.

Tout près de l'aire d'atterrissage, on peut observer les parachutistes à l'œuvre
Puis, un peu plus tard, ce fut notre tour. Je dis « notre » parce que j'ai eu la chance de sauter avec une gang bien trippante : les moniteurs de Ski Montcalm. Eux, ils avaient décidé de vivre ça en groupe. Et si vous voulez mon avis, ils ont fait un bon choix! Disons qu'avec une gang comme ça, l'ambiance est au rendez-vous.

Une partie du groupe de patrouilleurs de Ski Montcalm juste avant de monter dans l'avion.
La préparation est plutôt courte. Une vingtaine de minutes suffisent pour nous expliquer le déroulement et les instructions à suivre durant le saut. Ensuite, on est prêt à enfiler la combinaison et l'équipement.

Mario, membre de la direction de Parachute Montréal, est le seul maître formateur au Canada. C'est le plus haut niveau d’entraîneurs et d’instructeurs dans l’industrie du parachutisme. Il a sauté plus de 12 000 fois en parachute! Pendant qu'il m'enfilait les harnais et s'assurait que tout était bien sécuritaire, il me racontait que plusieurs membres de l'équipe de Parachute Montréal y sont depuis très longtemps, dont l'instructeur avec qui j'allais sauter, Andrew. Il fait partie de l'équipe de Parachute Montréal depuis le tout début, il y a 8 ans! 





Quand l'avion, un Twin Otter de 23 passagers, atteint les 13 500 pieds d'altitude, c'est le moment de sauter. La porte s'ouvre. J'étais la deuxième à y aller. J'ai eu un petit moment de stress en voyant la personne devant moi se lancer dans le vide, mais ça n'a duré que quelques secondes. Ce n'était plus vraiment le moment d'hésiter. Puis, sans presque m'en rendre compte, j'étais dans les airs. Le «fun» embarque dès ce moment-là et prend le dessus sur toute forme de doute qu'il pouvait me rester. 

Le plus beau moment du saut, et ça ne dure que 50 secondes qui paraissent comme 15, c'est définitivement la chute libre à plus de 200 km/h! Pour ceux qui se poseraient la question (et on me l'a posée plusieurs fois) : non, on ne ressent ni haut-le-coeur, ni de sensation de vertige. C'est du pur plaisir!

Une fois le parachute ouvert, on a en masse le temps d'apprécier la vue. J'ai même pu diriger le parachute quelques instants. Ça aussi, c'est assez l'fun!

L'atterrissage se fait tout en douceur. J'ai atterri sur mes deux pieds, comme si de rien était.

Merci à Andrew, mon instructeur, en qui j'avais totalement confiance. Je pense que son attitude très décontractée m'a rendue beaucoup plus relaxe moi-même.  

C'est déjà fini... À l'atterrissage, tout ce que je me disais c'est que j'avais hâte de recommencer. Avis aux intéressés : je me cherche déjà des amis pour la prochaine fois!

Je pense que tout le monde a bien aimé son expérience!
Merci tout spécial à la gang de Ski Montcalm de m'avoir permis de vivre ça avec eux, à Martin pour les photos et la vidéo, à Andrew, ainsi qu'à Mario et toute l'équipe de Parachute Montréal pour l'expérience. [Pour voir la vidéo de mon expérience, cliquez ici.]

Quelques informations pratiques :

Il existe différents forfaits et types de sauts. Pour obtenir les tarifs, les promotions et les rabais, consultez le site de Parachute Montréal. Le site contient aussi une foule de ressources et les réponses à toutes vos questions!

Parachute Montréal
29, route 125
Saint-Esprit, Québec (à 30 minutes de Montréal, transport en commun disponible du métro Radisson)
J0K 2L0
Téléphone sans frais : 1 877 727-2685 (1 877 PARA-MTL)
  

Prochain article

Réal Massé, l'homme derrière la moustache

Par Jennifer Doré Dallas

Tracer le portrait de Réal Massé, ce n’est pas une mince affaire. Les amateurs de pêche reconnaîtront instantanément le pourvoyeur lanaudois, bien réputé dans le domaine. Alors qu’il s’avance vers moi au bord du lac, il me semble intemporel, figé...