Flâner dans nos villes

La réputation de Lanaudière repose, en grande partie, sur sa nature riche et diversifiée ainsi que sur ses plaines florissantes. Pourtant, Lanaudière est aussi une région urbaine et certaines de nos grandes municipalités sont dotées d’un centre-ville aux atouts forts intéressants, autant sur le plan historique et patrimonial qu’en ce qui a trait au commerce de détail et à la restauration. C’est souvent un plaisir d’y déambuler à pied et, dans certains cas, à vélo.

Voici donc, en vrac, quelques destinations urbaines lanaudoises à explorer cet automne :


Dixième ville en importance au Québec et première dans Lanaudière, Terrebonne est une destination touristique très prisée. La ville s’étend des berges de la rivière des Mille-Îles jusqu’aux plaines fertiles situées au nord de la rivière des Prairies, à l’est jusqu’aux grands espaces, à l’ouest où l’on y retrouve plusieurs terrains de golf et paysages agricoles. Mais le plus grand atout touristique de Terrebonne, c’est assurément sa vieille partie, dotée de bâtiments et ses sites patrimoniaux, dont le Site historique de l’Île-des-Moulins, de richesses culturelles telles que le Théâtre du Vieux-Terrebonne et la Maison Bélisle, ainsi que d’un des plus beaux panoramas qu’offre la fougueuse rivière des Mille-Îles. Découvrez-la à bord d’un canot ou d’un kayak, à vélo, sur une terrasse, dans un bistro ou bien installé à l’ombre d’un arbre de l’un des nombreux parcs de la ville.

En pleine effervescence, la ville de Mascouche dispose aussi d’atouts surprenants: le parc du Grand-Coteau et ses dix millions de pieds carrés de nature est l’endroit familial idéal pour une promenade en vélo, un pique-nique, l’observation d’oiseaux, etc. Pour apprécier les beautés de cette ville au riche patrimoine, un circuit pédestre à l’aide d’un audioguide est disponible gratuitement.

Ville d’histoire aux rues bordées de maisons anciennes, le centre-ville de L’Assomption est reconnu, depuis les années 1830, pour son collège réputé. Cette ville constitue aussi le berceau de la ceinture fléchée, une production textile unique tissée à la main! Parmi les principaux points d’intérêt, visitez l’Oasis du Vieux-Palais, le Théâtre Hector-Charland et, évidemment, l’un des nombreux bistros et restaurants du boulevard de l’Ange-Gardien.

Fondée en 1670 par Jean-Baptiste Le Gardeur, Repentigny est l'une des plus vieilles villes à proximité de la grande région montréalaise. En 1677, le premier recensement ne fait état que de 30 habitants. Aujourd’hui, on en compte plus de 80 000! Dans Lanaudière, c’est à Repentigny que débute le circuit touristique le Chemin du Roy. La rue Notre-Dame y constitue une véritable oasis patrimoniale où il fait bon flâner tandis que le parc de l’Île Lebel, véritable oasis de paix sur le fleuve Saint-Laurent, constitue un lieu de détente exceptionnel.


Ville d’industries, de culture et de services, Joliette a été fondée par Barthélemy Joliette dans les années 1820. Nommée évêché en 1902 et pourvue d’un collège et d’un palais de justice, elle devient alors la capitale régionale. Au cœur du centre-ville, la place Bourget constitue l’un des plus sympathiques lieux urbains où il fait bon flâner dans Lanaudière. Ville de culture, Joliette dispose évidemment d’un amphithéâtre extérieur unique, celui du Festival de Lanaudière et, aussi, d’un musée exceptionnel, le Musée d’art de Joliette. Découvrez la magnifique cathédrale et profitez d’une balade en canot (ou en patin l’hiver) sur la rivière l’Assomption. Pour terminer, offrez-vous un spectacle au Centre culturel de Joliette, après un succulent repas dans l’un des bons restaurants de la ville.

Rawdon a été créée par des squatters Irlandais, suivis d’Écossais, d’Anglais, de loyalistes et de Canadiens-français. On y a vu des communautés ethniques slaves arriver dès les années 1920 : Russes, Polonais, Ukrainiens et d’autres s’y sont installés depuis et en font une municipalité singulière qui constitue une mosaïque ethnique. Il s’agit de l’un des premiers lieux de villégiature de la région. La présence des rivières Rouge et Ouareau fait de Rawdon une municipalité réputée pour ses cours d’eau. Le parc des Cascades et les chutes Dorwin, où vous découvrirez la fantastique légende du sorcier Nipissingue, sont particulièrement célèbres. Rawdon dispose de nombreux attraits en toute saison : station familiale de ski alpin, centre de bains nordiques, plage, parcours d’hébertisme aérien, club de golf, équitation, excursions en kayak et quelques boutiques sympathiques sur la rue Queen.

Le riche passé commercial et industriel de Berthierville se retrouve dans les maisons opulentes des rues Frontenac et Montcalm ainsi que sur l’ancienne place du marché. Lors de votre passage, il vous faut visiter la Chapelle des Cuthbert, le musée Gilles-Villeneuve et les sentiers de la Société de Conservation, d’Interprétation et de Recherche de Berthier et ses îles (SCIRBI). Un peu plus à l’ouest, à Sainte-Geneviève-de-Berthier, vous découvrirez le pont couvert Grandchamp, le plus ancien pont de type « town » au Québec, enjambant la rivière Bayonne, et l’une des plus belles églises du Québec, classée monument historique. La municipalité de Berthierville fait partie du réseau des Villages-Relais initié par le gouvernement du Québec.

Évidemment, il y en a bien d’autres, villes et villages lanaudois qui méritent un détour. Nous y reviendrons dans un prochain billet!

Découvrez-en plus sur nos centres-villes animés: 

Prochain article

Quelques applications mobiles pratiques pour les vacances

Par Justine Laurier

Ce genre de liste est toujours pratique! Si vous êtes comme moi, vous adorez utiliser votre téléphone ou votre tablette comme outils pour tirer le meilleur de vos vacances. Voici donc quelques outils particulièrement pratiques lors de vos excursions...