2 filles et une rando-canot


Moi et ma collègue nous sommes lancées, au début du mois de juin, pour une journée au grand air, par l’entremise du Canot Volant, situé à Saint-Côme. Super belle entreprise, employés souriants et dévoués, explications simples et bien identifiées... malgré notre retard, nous nous sentions d’attaque et confiante de passer un agréable moment. Il faut dire que le forfait rando-canot est disponible en version « sportive »; donc, avec un bout de sentier plus escarpé (environ 4 km sur les 15 km du parcours) ou en version « familiale » où petits et grands, à partir de 8 ans, peuvent aisément vivre l’aventure le cœur léger! Aperçu de la carte du parcours

À l'entrée d'une section du sentier national
Chasse-moustique et crème solaire appliqués, nous nous sommes fait déposer à l’entrée du sentier national afin de commencer notre épopée. Le premier 2 km est celui qui contient le plus de dénivelé et qui nous fait « pomper la patate » un peu plus. Qu’à cela ne tienne, la conversation allait bon train, si bien que nous sommes bien vite arrivées au Barrage où une halte s’imposait. Pile poil à l’heure pour le dîner! Pas pire pour deux filles qui commencent la saison! Nous nous sommes trouvé un endroit sur les larges rochers plats qui ont bien vite été pris d’assaut par d’autres marcheurs. Avec le bruit des cascades d’eau, c’était tout simplement apaisant. Justine nous avait concocté un bon dîner composé de roulés aux œufs, crudités et hummus accompagnés d’un bon fromage cheddar vieilli. Jai déjà vu pire, vous savez!

Halte pique-nique du Barrage
Notre délicieux lunch entamé, nous avons repris la route sans plus tarder afin d’aller rejoindre le groupe à l’emplacement de la mise à l’eau des canots, pour la deuxième partie. En chemin, nous avons rencontré des familles, des amis, certains avec leurs fidèles compagnons en laisse, mais surtout de magnifiques chutes que nous voulions à tout moment immortaliser afin de trouver LA photo avec le meilleur angle de vue (médias sociaux obligent!). Ça m’a même valu une chute spectaculaire (et surtout inutile)! Il faut souffrir pour être belle, qu’ils disent? Enfin, j’ai été contente de faire rire ma collègue à la vue de cette immense bosse qui s’est retrouvée sur ma jambe, en vraie amateure que je suis! Bah! À la guerre comme à la guerre, nous avons repris notre chemin et complété la dernière partie du sentier qu’il restait. Somme toute, un beau sentier, bien emménagé. Dans le chemin routier qui nous menait à la mise à l’eau, nous sommes soudainement arrivée dans un essaim de papillons qui se sont mis à virevolter autour de nous.... À peine le WOW! lâché en cœur, il était trop tard pour prendre l’événement en photo... quelle belle surprise la nature nous a offert à ce moment!

Une des nombreuses petites chutes
Avec 5 minutes d’avance, nous en avons profité pour réappliquer crème et chasse-moustiques afin d’être prête pour le départ. Belle attention de nos amis du Canot-Volant : une cruche d’eau bien fraîche était à notre disposition afin de remplir nos gourdes justement arrivées à sec. Tout est pris en charge par l’entreprise (canot, rames, vestes de flottaison, sac étanche); nous n’avions qu’à apporter les canots au bord de la rivière et sur les dernières indications du responsable, nous nous sommes mises à pagayer à un bon rythme. Comme on nous l’avait expliqué, il arrive à certains moments de l’année que l’eau ne soit pas très haute, ce qui donne comme résultat des zones de « portage » où nous devons débarquer du canot pour le faire passer à travers les cailloux. Cette fois-ci, il ne nous aura fallu descendre que deux fois car nous n’étions pas très attentives aux zones parfois plus profondes que nous avons délibérément évitées... Ayant été averties de porter des souliers de rivière, nous ne nous sommes pas fait prié de descendre, même si c’était parfois une aventure de garder l’équilibre sans tomber à l’eau!

Prêtes à affronter les rapides ;-)
Le trajet se fait très bien, nous rencontrons 5 petits rapides en chemin qui nous offrent alors des pauses pour se laisser porter par le courant. Pas désagréable, car il semblerait que les muscles de mes bras n’avaient pas travaillés autant depuis un bout! À ce moment de l’année, le seul point d’arrêt qui était disponible est situé à mi-chemin du trajet, sous le nom d’Arrêt du Boisé. Plus l’été avance, avec l’arrivée des chaleurs, de petites plages se forment ici et là et il est alors possible de s’arrêter afin de profiter d’une baignade fort appréciée des petits comme des grands. Parce qu’il faut se le dire : le trajet en canot prend environ 1 h 30 à traverser sans pause, mais il est possible de le faire à son rythme, pour un maximum de 3 h. Les familles peuvent donc en profiter pour prendre le temps qu’il faut pour apprécier le paysage et faire trempette (tout l'été, un jeu ludique « cherche et trouve » est également disponible tout au long du parcours en rivière).


Le paysage sur la rivière L'Assomption ©Tourisme Lanaudière
Puisque nous sommes des championnes dans l’âme (ou c’est seulement dans notre tête?!), nous avons compléter le trajet facilement et sans arrêt. Pour vous donner une idée, nous sommes parties à 12 h 30 pour la rando, nous avons commencé notre traversée en canot à 14 h 30 et à 16 h, nous étions à bon port, au point de retour du Canot Volant. Après avoir dépensé autant d’énergie, il était maintenant question de décider  aller prendre un verre pour nous récompenser... car c’est aussi ça la vie, non? ;-)

Bon à savoir :
  Il y a des tables à pique-nique sur le site du Canot Volant si l’on désire manger avant de partir
  Il est possible de choisir le type d’embarcation entre canot ou kayak
  Plusieurs forfaits sont disponibles selon vos besoins, le nombre de personnes participantes et le niveau d’expérience.



Au Canot Volant
2058, rang Versailles (route 347)
Saint-Côme, QC
J0K 2B0

Prochain article

Un incontournable pour découvrir Lanaudière gourmand cet été!

Par Jennifer Doré Dallas

« Mmm! » Voilà un son que l’on entend très souvent pendant un trajet du Tortillard Gourmand. J’en suis à ma troisième tortille au fil des ans et je suis toujours aussi heureuse de prendre part à cette activité agrotouristique. Chaque fois, on visite...