Lanaudière À Vol d'Oiseau


J’ai eu la chance dernièrement de vivre une expérience vraiment hors du commun : un tour d’autogire. Je vous entends déjà me dire: « Un auto quoi? » Un autogire. « Mais c’est quoi ça? » Un autogire est un aéronef à voilure tournante libre, c’est-à-dire que son rotor n’est pas alimenté par un moteur, mais par le vent relatif généré par le déplacement de l’appareil. 

Crédit-photo: À Vol d'Oiseau

Située à Terrebonne, dans le secteur de Lachenaie, À Vol d'Oiseau est une école de pilotage avion ultra-léger motorisé (ULM) pendulaire et autogire (girocoptère). À l’école d’À Vol d’Oiseau, vous pouvez suivre une formation pratique et théorique de 43 heures sur ULM pendulaire. Cette formation est donnée en vue d’obtenir votre permis de pilote – avion ultra léger. En plus de cette formation, vous pouvez également suivre votre cours radio. Ce cours suivi de l’examen vous permet d’obtenir le certificat restreint d’opérateur radio - aéronautique. Prochainement, À Vol d’Oiseau offrira une formation pratique et théorique de 85 heures vous permettant d’obtenir votre permis de pilote d’autogire. Si vous voulez simplement vivre l’expérience sans nécessairement suivre une formation, À Vol d’Oiseau vous offre aussi la chance de faire un tour de familiarisation d’autogire. 

À mon arrivée sur les lieux, je m’attendais à aller rejoindre le propriétaire, Paul Meunier, à son hangar, mais quelle surprise j’ai eue lorsque je suis arrivée devant sa maison. J’ai été chaleureusement accueillie par Paul, sa femme et leurs 3 enfants (je devrais plutôt dire leurs jeunes adultes!) Aussitôt entrée que déjà j’étais installée à leur table à prendre le café avec eux et à jaser de tout et de rien. Après avoir fait connaissance pendant un bon 45 minutes, nous avons pris la route pour nous rendre à son hangar, qui en fait se trouve derrière sa maison! 

Mon coeur a légèrement (beaucoup) cessé de battre lorsque j’ai vu l’autogire. Complètement à air ouvert, le poste de pilotage et le siège du passager sont protégés que par un petit pare-brise chacun. Habillée d’un manteau chaud, de mon casque et micro, j’ai pris place sur le siège arrière avec une certaine nervosité. Aussitôt assise, Paul a fait démarrer l’autogire et nous avons pris la route vers la piste de décollage. En moins de 5 minutes, l’autogire prenait son envol. 

Crédit-photo: À Vol d'Oiseau

Une fois dans les airs, je dois avouer que les premières minutes, je me demandais dans quelle aventure je venais de m’embarquer. Je n’avais pas trop confiance en l’autogire, mais je tentais de me rassurer en me disant que Paul savait ce qu’il faisait. C’est lorsqu’il a arrêté l’autogire en plein vol que j’ai réalisé à quel point l’engin était stable. Puisque son rotor n’est pas alimenté par un moteur, il ne peut décrocher ou partir en vrille. Je me suis donc permise de relaxer et d’apprécier l’époustouflant paysage qui s’offrait à moi. Avec une vue 360 et l’air frais qui me caressait le visage, j’ai pu admirer une partie de la Rivière-des-Mille-Îles, Laval, Montréal, Terrebonne, Repentigny et j’ai même pu voir au loin les Adirondack! Quel sentiment de liberté cela procure. 

Crédit-photo: Katherine Rousseau

Crédit-photo: Katherine Rousseau

Crédit-photo: Katherine Rousseau

Crédit-photo: Katherine Rousseau

Crédit-photo: Katherine Rousseau

Après notre vol d’une heure, nous sommes retournés chez Paul où ses enfants nous attendaient. Installés à la table de la cuisine, nous avons repris la discussion pendant une bonne heure et demie, comme si nous avions été de vieux amis depuis toujours. Mon vol en autogire était une expérience hors du commun, mais jumelé à la rencontre de cette famille, mon expérience fût inoubliable. 

Si vous avez envie de sortir de votre zone de confort, de tester vos limites ou encore de surmonter votre peur des hauteurs, je vous conseille fortement de réserver un tour d’autogire chez À Vol d’Oiseau

200, rue Georges 
Terrebonne, Québec 
J6V 1B8 
450 729-3003

Prochain article

Vignoble Saint-Gabriel : 100 % BIO et plus!

Par Yanick Barrette

Le weekend dernier, j’ai eu le privilège d’être invité par Paul et Johanne, les propriétaires du Vignoble Saint-Gabriel, à visiter leurs installations. À ma grande surprise, j’ai mis les pieds dans un petit paradis terrestre où l’esthétique est au...